DOSSIER DU MOMENT

Cuisiner, c’est bon pour la santé

Choisir des produits sains et se préparer à manger plutôt que recourir à des plats industriels est un moyen simple de préserver sa santé, d’autant qu’il n’est pas nécessaire d’être un véritable (...)

DOSSIERS

Vivre avec la maladie de Parkinson

Avec plus de 200 000 personnes touchées en France, la maladie de Parkinson­ est l’affection neurodégénérative la plus fréquente après l’alzheimer. Elle évolue lentement, se manifeste parfois par des tremblements, mais surtout par des difficultés à effectuer des gestes et constitue ainsi une cause de (...)

En finir avec le mal de tête

Même s’ils peuvent être très gênants, les maux de tête sont la plupart du temps sans gravité, mais quand ils se répètent, c’est toute la qualité de vie qui est altérée. Heureusement, qu’il s’agisse de céphalée de tension ou de migraine, des solutions efficaces existent, à condition de bien identifier la (...)

Santé au travail Prévenir les risques professionnels

La récente intensification du travail induit de nouvelles formes d’organisation qui ne sont pas sans risques sur la santé physique et mentale des salariés. Ces contraintes se traduisent essentiellement par une augmentation des troubles musculo- squelettiques (TMS) et des pathologies psychiques au (...)

DERNIERS ARTICLES EN : POLITIQUE DE SANTÉ

DERNIERS ARTICLES EN : MÉDECINE

DERNIERS ARTICLES EN : PRÉVENTION

DERNIERS ARTICLES EN : BIEN-ÊTRE

DERNIERS ARTICLES EN : ENVIRONNEMENT

SITE DE LA SEMAINE


France-adot.org

La 14e journée mondiale du don d’organes, qui se déroule le 17 octobre, est l’occasion de visiter le site de la fédération des associations pour le don d’organes et de tissus humains (Adot). Celui-ci explique tout ce qu’il faut savoir sur les différents types de dons (organes, moelle osseuse, tissus humains, cellules). Une foire aux questions (FAQ) très complète répond à toutes les interrogations des internautes, notamment sur l’âge du donneur, sur les modalités de prélèvement ou encore sur la législation. Le sujet est capital car « plus de 21 000 patients espèrent chaque année recevoir un organe, moins du tiers sont réellement greffés et plus de 500 décèdent avant d’être appelés », souligne la fédération. Cette dernière propose d’ailleurs, à ceux qui souhaitent devenir donneurs pour sauver des vies, d’éditer une carte d’ambassadeur afin d’affirmer et de faire connaître leur (...)

SITES PRÉCEDENTS